Éthylomètre / Éthylotest – Quelle est la différence ?

De nombreuses personnes se posent souvent la question: quelle est la différence entre un éthylomètre et un éthylotest? Est-ce la même chose ? Olythe vous apporte les réponses.

Il y a bel et bien une différence. La première réside dans la finalité de l’utilisation et la deuxième dans la technologie utilisée.

Rentrons dans le détail de tout ce qu’il faut savoir pour bien comprendre les différences entre éthylomètre et éthylotest.

L’éthylomètre, l’outil privilégié des forces de l’ordre

Un éthylomètre est un instrument de mesure qui ne peut être uniquement utilisé que par les forces de l’ordre directement au poste ou parfois embarqués dans des fourgons de police / de gendarmerie afin de déterminer le taux d’alcool d’un conducteur suite à un contrôle routier positif effectué à l’aide d’un éthylotest. Les résultats obtenus avec un éthylomètre ont une valeur légale et sont assimilables à une prise de sang.

L’éthylomètre utilise la meilleure technologie existante et internationalement reconnue comme la seule qui puisse mesurer avec précision l’alcool dans l’air expiré : la spectroscopie infrarouge.

L’éthylomètre est doté de capteurs infrarouges performants qui détectent la quantité de molécules d’alcool contenues dans le flux d’air afin de calculer le taux d’alcool. Les données seront ensuite directement affichées sur l’écran de l’appareil ou imprimées.

L’éthylomètre est un gros instrument difficilement transportable et qui coûtent environ 5 000 €. Une précision de mesure indéniable mais qui malheureusement n’est pas à la portée des consommateurs et des professionnels désirant des résultat précis et fiables.

L’éthylotest, un outil de dépistage et de prévention

L’éthylotest est un instrument de dépistage utilisé par les forces de l’ordre, les particuliers et les professionnels pour connaitre en général leur aptitude à la conduite. L’éthylotest n’a aucune valeur légale. Cependant, il est utilisé lors d’un contrôle routier par les forces de l’ordre pour faire du dépistage rapide avec un outil mobile et rapide d’utilisation. Si l’éthylotest affiche un résultat positif, l’éthylomètre sera ensuite utilisé pour obtenir une mesure précise du taux d’alcool.

Il existait jusqu’à présent deux types d’éthylotests utilisant des technologies différentes, dont les prix sont proportionnellement liés à leur précision. Ils se divisent en deux catégories principales : les éthylotests chimiques et les éthylotests électroniques.

Les éthylotests chimiques (ou ballons) indiquent seulement une présence d’alcool dans le souffle. La personne souffle dans le ballon à travers des cristaux qui se colorent en présence d’alcool. En général, sur l’embout un trait marque la limite légale du taux d’alcoolémie. De ce fait, si la coloration des cristaux franchit ce trait, le taux d’alcoolémie légal est dépassé.

La seconde catégorie concerne les éthylotests électroniques. Ils utilisent une des technologies suivantes : celle basée à partir de capteurs semi-conducteurs ou celle dont le capteur est une cellule électrochimique appelée «fuel-cell».

Les éthylotests électroniques «semi-conducteurs»

La technologie des semi-conducteurs est utilisée dans la majorité des modèles de consommation bon marché d’éthylotests électroniques car ils sont relativement peu coûteux à fabriquer. Cependant, les capteurs peuvent être instables, ils sont sensibles à l’atmosphère, le monoxyde de carbone, la fumée de cigarette, la température, l’humidité et les habitudes de débit de souffle ce qui peut affecter les résultats obtenus. Ils sont en général reconnus pour ne pas être fiables et à faible réutilisation.

Les éthylotests électroniques «fuel-cell»

La majorité des éthylotests électroniques utilisés par les forces de l’ordre utilisent la technologie composée de cellules électrochimiques (fuel-cell). Ces éthylotests électroniques peuvent avoir une précision correcte si la cellule est de bonne qualité. Les éthylotests électroniques utilisant une moins bonne qualité de cellule sont assez chers à fabriquer et donc plus chers à l’achat. Certains éthylotests électroniques utilisant cette technologie sont peu précis et peu fiables dus à la moins bonne qualité des cellules et donc moins chers à l’achat. Néanmoins, les cellules se dégradent dans le temps et au fil des tests. C’est pourquoi ils doivent être régulièrement étalonnés et leurs cellules doivent éventuellement être remplacées.

Ce qu’il faut également savoir c’est que peu d’éthylotests électroniques sur le marché sont conformes à norme NF EN 16280. Sans cette norme, les produits sont généralement considérés comme gadgets, peu fiables et peu précis.

Cependant, il y a désormais une troisième technologie pour les éthylotests électroniques.

OCIGO le seul éthylotest conforme NF EN 16280 sur le marché à utiliser la technologie des éthylomètres.

Doté de cette technologie infrarouge miniaturisée et brevetée autre fois réservée aux éthylomètres des Forces de l’Ordre, OCIGO rend accessible à tous l’usage d’une technologie fiable et précise.

Un souffle de quelques secondes suffit pour connaitre votre concentration d’alcool dans l’air expiré. OCIGO prédit également l’heure à laquelle vous pouvez légalement reprendre le volant grâce à son application gratuite qui vous conseille et vous indique si vous pouvez prendre le volant et dans combien de temps.

OCIGO est conforme à la norme européenne métrologique NF EN 16280 qui garantit sa fiabilité et précision.

OCIGO est l’outil de prévention routière par excellence. Conçu pour un confort d’utilisation optimal, il est réutilisable, fiable et précis. Il est doté d’une batterie rechargeable et vous pouvez réaliser au minimum 75 mesures successives avant de le recharger.

OCIGO l’outil indispensable pour toujours prendre les bonnes décisions à n’importe quel moment et n’importe où. Il est un compagnon parfait pour tout utilisateur.

Bien que la non-possession d’un éthylotest dans son véhicule ne soit plus sanctionnée en France, il est recommandé d’en posséder un pour sa propre sécurité et pour celle des autres.